La fin des liens sponsorisés : Google m’a tué ( et vous serez le prochain ! )

Terminé les gars, on met la clef sous la porte, on tire le rideau. Cette fois-ci Google s’attaque vraiment à la vente de liens d’une façon industrielle. Vous voilà prévenu, ou vous vous adaptez, ou vous trépassez. Quel sera votre sort ?

La fin des liens sponsorisés ?

Les règles du maître Google

Depuis longtemps, (toujours ? ) Google est très claire sur la vente de liens.

Regardez sur cette page les consignes relatives au système de liens.

 

Très claire n’est-ce pas ?

Quelque part, la position de Google est normale, voir souhaitable.

En effet, la vente de liens fausse les résultats de recherche et le positionnement des requêtes. Le but de Google étant d’améliorer sans cesse son moteur de recherche pour satisfaire l’internaute.

Non, je n’ai pas été acheté par Google. Bien sûr, il y a également un autre but moins avouable. Le but de Google est de pousser plus de monde à utiliser Google Adsens, sa régie publicitaire.

De plus, à l’heure ou Google souhaite étendre son empire à la vente de billets d’avions et de nuit d’hôtels, c’est une façon de déclasser des concurrents comme Expedia et ainsi prendre sa part du gâteau.

Tout cela en opposant le prétexte de la vente de liens et de sa volonté d’améliorer les résultats de recherche. Malin comme un singe big G.

 

Une montée en puissance

Fin 2013, ce fut le site Interflora qui fut (notamment) pénalisé. Il faut dire que ce site achetait des liens sponsorisés à tour de bras. Une grosse chute de trafic pour récompense.

Ce fut ensuite l’américain Expédia, un des poids lourds du secteur du voyage sur internet. Là, aussi, même cause. Si vous êtes blogueur voyage, vous avez sans doute eu affaire à eux.

 

L’affaire Buzzea : un vrai…buzz

Le 28 janvier, coup de tonner, Matts Cuts annonce dans un tweet que réseau de liens français vient d’être visé par Google.

articles sponsorisés

La blogosphère apprendra bien vite que la victime n’est autre que Buzzea, une plateforme de vente de liens sponsorisés.

Ceux-ci réagissent non sans humour :

liens sponsorisés

Quelques jours ensuite, un communiqué annonce que le site est à vendre.

Bref, les conséquences ont été rapides…

Mais il y a eu aussi des dommages collatéraux à l’attaque.

Dans la foulée, de nombreux blogs ayant travaillé avec buzzea se sont vu pénalisés : leur PR est tombé à 0. Parmi eux, beaucoup de blogs de voyage, de blogs de mode, entre autres.

Mais comment Google a-t-il fait pour faire le lien entre Buzzea et tous ces blogs ?

Facile.

Buzzea ne faisait pas dans la dentelle. En effet, leurs article sponso contenait plusieurs liens sponsorisés en dofollow. C’est bien là le problème : totalement contraire aux règles de Google. Les autres plateformes du même genre proposent leurs liens en nofollow….

Si en plus, sur votre article, vous aviez indiqué « article sponsorisé », vous aggraviez votre cas.

Je précise que cette mention est une obligation selon la loi française.

Et oui une contradiction…

Enfin, il est possible qu’un employé de Google se soit inscrit sur la plateforme de Buzzea pour accéder à la liste des blogs affiliés. Rien de plus simple. Perso, c’est ce que j’aurais fait.

Bref, Google a voulu frapper un grand coup en France afin de rappeler ses consignes.

 

Et ça continue, encore et encore…

« C’est que le début, d’accord, d’accord.

L’instant d’après Google se déchaîne.
Les heures s´allongent comme des semaines
Tu te retrouves seul assis par terre
À bondir à chaque mail de big G.
Et ça continue encore et encore
C´est que le début d´accord, d´accord… »

 

Ok, j’arrête là.

Une grande partie des blogueurs de mon réseau appartiennent à la sphère du voyage. Vous qui lisez ces lignes, peut-être en faites-vous partie.

Or, depuis début janvier, j’en connais un certain nombre qui ont été pénalisés par Google à la suite de liens factices (vendu) sur leur blog.

Tous les mois, de nouveaux blogs sont frappés, encore et encore.

Certains se relèvent, d’autres non.

 

 

Quelle pénalité pour des liens sponsorisés ou factices sur votre blog ?

Un dimanche, vous recevez un mail de Webmastertools indiquant qu’une pénalité manuelle a été appliqué à votre blog : votre PR tombe à 0.

liens sponsorises

La sanction ne serait pas si grave si au bout d’un moment, cela n’engendrait pas une grosse perte de trafic. Attention, ceci est à prendre avec des pincettes.

En effet, la perte de trafic n’est pas évoquée par Google. Celui-ci parle de « variations dans les positions ». Pourtant, certains l’ont constaté. Pour d’autres, l’expression employée par Google est un doux euphémisme…

En effet, d’après mes recherches, il s’est avéré que certains blogs avaient du jour au lendemain perdu plus de 80% de leur trafic ! 80%, oui vous avez bien lu.

Apparemment, cette sanction algorithmique arriverait quelques semaines après si la sanction n’a pas été levé.

Bref : vous vous devez de réagir vite et bien.

Je vous expliquerais dans un prochain article comment faire pour récupérer votre PR.

En tout cas, il s’agit bien d’une sanction manuelle. Chaque vendredi ou une fois par mois, une équipe de Googler s’adonnent à la pénalisation des blogs. La sanction étant effective le samedi ou dimanche matin, on pourrait croire que cela se passe le vendredi.

Remarquez, pour se défouler avant le week-end, c’est pas mal.

Je me demande si certains ne se fendent pas la poire en pensant à nos mines déconfites lorsque nous lirons le fameux mail de pénalité.

 

La fin des liens sponsorisés : un gros impact pour les blogs

Tout d’abord, entendons nous bien sur les mots. Ici, quand je parle de liens sponsorisés, je parle de liens en dofollow.

A la différence des liens nofollow, ces liens jouent un grand rôle dans le SEO et vise à améliorer le référencement des sites.

Ce sont eux qui sont visés par Google.

Les articles sponsorisés avec lien nofollow vont continuer, du moins pour l’instant.

Par contre, pour les liens dofollow, la chose est différente.

L’avenir est plus qu’incertain.

A l’heure actuelle, il est possible d’établir plusieurs faits à peu prés certains :

  • les campagnes de netlinking basées sur les liens externes en dofollow vont diminuer en quantité. C’était déjà le cas depuis quelques temps.
  • si les revenus de votre blog dépendent en grande partie de cela, votre CA va subir une grosse chute.
  • si vous ne changez pas vos habitudes avec les liens sponsorisés, vous risquez fort d’être sanctionné un jour ou l’autre.

Pour ces liens sponsorisés, le problème n’est pas seulement l’offensive de Google. Les nouveaux algorithmes du moteur de recherche donnent toujours de moins en moins d’importance aux stratégies de backlinks. Il y a 10 ans, il suffisait d’arroser comme un goret le net avec des liens et ancres optimisés pour se retrouver en première position sur Google. Cela ne marche plus aujourd’hui. Au contraire, vous risquez d’être pénalisé. Fin 2012, j’en avais vraiment pris conscience en lisant cet article de Forbes.

Si cela peut rassurer certains d’entre vous, les annonceurs vont continuer à vendre quelques dofollow. Ensuite, libre à vous d’accepter ou non.

Mais vous connaissez les risques.

Certes, j’en connais qui ont fait levé la sanction et qui ont recommencé à mettre des liens sponsos en doffolow. C’est un gros risque.

En fait, la question dépend de vos projets avec votre blog.

Si vous avez une vision sur le long terme et une approche vraiment entrepreneurial, ce que vous devez faire est claire : arrêter les liens !

Récemment, une formation sur le blogging voyage avait basé sa communication et sa carotte marketing sur le (seul) fait de vendre des liens. La chose était présentée comme facile, sans risque. Une heure par jour sur la page et hop, voilà, vous avez payé votre billet d’avion !

On est loin ici de la réalité.

Sur Instinct blogueur, nous avons pour ligne directrice de ne pas vendre du rêve façon supermarché.

Ainsi, notre programme STAR contient un module monétisation et webmarketing.

 

La sélection naturelle : évoluer ou mourir

Les annonceurs vont devoir revoir leur stratégie. Une personne travaillant pour un gros site de réservation d’hôtels me disait récemment qu’ils avait décidé en interne d’arrêter les liens en dofollow afin de ce recentrer sur d’autres stratégies. Ils ne vont pas être les seuls.

Il va falloir d’adapter. Aussi, terminons par une note d’espoir tout de même.

Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain car les campagnes basées sur des liens en nofollow vont continuer à exister. Les liens nofollow font partie d’une campagne de netlinking et c’est une façon d’amener du trafic. Certes, les tarifs sont moins intéressants.

 

Je vois également d’autres possibilités qui donneront lieu à d’autres articles sur ce blog.

Une chose est sûr : si vous souhaitez gagner de l’argent avec votre blog, il va falloir vous adapter, évoluer.

Ou vous trépasserez. C’est la sélection naturelle.

Google n’a rien inventé, cessez de le pourfendre.

Vous le saviez au fond de vous même depuis le début.

Ne connaissez-vous pas Darwin et son ouvrage « De l’origine des espèces » ?

 

Qu’en pensez-vous ?

Avez-vous été touché par l’offensive de Google ? Comment voyez-vous l’avenir ?

 

Vous avez aimé cet article ?

Comme 48% des blogueurs français, générez des revenus avec votre blog !
Instinct Blogueur vous propose des conseils, des articles et des prestations de qualité pour créer et développer un blog.

Cliquez-ici pour envoyer votre blog sur orbite

Participez à la discussion : La fin des liens sponsorisés : Google m’a tué ( et vous serez le prochain ! )

Il y a actuellement 18 commentaires sur cette article.
  • Julien - 9 juillet 2014 reply

    Et oui j’ai été touché et nous en avions parlé, j’ai corrigé pour retomber dans les règles et la sanction est maintenant levée sans conséquences sur le trafic. Il faut maintenant trouver d’autres sources de monétisation et fini le dofollow pour moi, le risque est trop grand…

  • Laurent - 9 juillet 2014 reply

    Petite question concernant les liens, il m’arrive de mettre des liens (modèle par défaut, donc dofollow) dans mes article, mais ça n’a jamais été des liens sponsorisés. Je les ai mis tout seul comme en grand, point. Si ça pointe vers des sites commerciaux, je devrais passer ces liens en nofollow ? Parce que si je me ramasse des pénalités pour les liens que je n’ai pas vendus, je vais être moyennement content :-( !!

    Fabrice Dubesset - 10 juillet 2014 reply

    C’est bien là tout le problème de cette histoire.
    Tu peux être pénalisé sans avoir vendu de liens, enfin, c’est ce que certains m’ont rapporté.

    Heureusement, la chose est rare ! Perso, si c’est des sites commerciaux, j’ai tendance à mettre un nofollow, simplement pour ne pas leur donner du jus « gratuitement ».
    Bon après, il ne faut pas être parano non plus. Le principale est que les liens paraissent naturels. Il convient aussi d’éviter les sites connus pour pratiquer des règles contraires à Google, genre les gros sites dans le domaine du voyage.

  • Rattana - 10 juillet 2014 reply

    Je n ai aucun message dans les actions manuelles ni reçu de mails de la part de Google. En même temps je n écris pas d articles sponsorisés à gogo comme on pourrait le croire. Trop peu et c est tant mieux. Peut-on être pénalisé sans le savoir pour les liens dofollow. Je pense aux actions non manuelles, de type automatique…?
    Comment je vois l’avenir? Diversifier ses sources de revenus dès maintenant et travailler sur de nouveaux projets. Je pense que les bloggueurs non entrepreneurs qui font ça en plus de leur emploi ne vont pas trop se casser la tête. Ca prend du temps de gérer un blog et surtout de le monétiser. A moins qu’ils en fassent leur métier principal.

    Fabrice Dubesset - 10 juillet 2014 reply

    « Peut-on être pénalisé sans le savoir pour les liens dofollow ?  »
    Voilà une bonne question. J’ai lu que c’était possible oui, la pénalité serait algorithmique, donc moins de visites.
    Mais rien de certains de ce côté…

  • Seb - 10 juillet 2014 reply

    Le referencement, c’est vraiment un travail de chien, telment ingrat.

  • Lucie A. - 11 juillet 2014 reply

    Moi ma question est que fais-tu des anciens liens? Je n’en ai pas beaucoup, mais quelques-uns, dont certains qui avaient été vendu à vie, car je ne connaissais pas encore bien le milieu…

    Fabrice Dubesset - 11 juillet 2014 reply

    Bonjour Lucie,
    Je les ai mis en nofollow tout simplement.
    Ou j’ai viré certains vieux articles sponso qui d’ailleurs étaient à durée limitée.

    Sinon, je ne fais de liens à vie même en nofollow.

  • Lucie A. - 13 juillet 2014 reply

    Merci. Oki et sans prévenir les clients du coup?
    Ah oui et aussi, je m’inquiète un peu pour les articles que je fais contre gratuité. A mettre en no follow aussi j’imagine?

    Fabrice Dubesset - 15 juillet 2014 reply

    Oui, j’en ai trop pour les prévenir tous.
    Par article gratuité, tu veux dire genre une nuit d’hôtel contre un article ?
    Je dirais qu’il ne faut pas être parano pour ces cas-là. Tu peux toujours les mettre oui.

  • Khalil - 13 juillet 2014 reply

    Merci Julien j’ai été touché moi aussi mais je ne sais pas comment m’en sortir Merci de m’aider à corriger ça Mon blog à continuer de chuter de 600 M il est aujourd’hui à 4Mil Alexa le trafic aussi
    support-pratique.com

    Fabrice Dubesset - 15 juillet 2014 reply

    Je vois que tu as toujours un PR de 3? Tu l’as récupéré donc ?

  • Khalil - 15 juillet 2014 reply

    Oui Fabrice pr3 mais chute sur alexa et je suis sûr que ça vient des liens ebuzzing

    Fabrice Dubesset - 16 juillet 2014 reply

    Chute de traffic donc ?

  • Khalil - 18 juillet 2014 reply

    Exactement le trafic a beaucoup chuté……

  • Marie-Eve - 9 septembre 2014 reply

    Bonjour à tous les deux,

    Article très intéressant qui reflète bien l’actualité de Google. Personnellement, je ne vends que peu de liens ou d’articles sponso et toujours en direct (sans passer par des plateformes type Buzzea _en tout cas plus maintenant). Malgré ça, c’est un peu flippant, car si j’ai bien compris, on ne sait pas trop d’où Google tire ses conclusions. Comme le dit Laurent qui s’inquiète d’être pénalisé alors qu’il ne vend pas de liens.

    Je crois que je vais tout arrêter (enfin…les liens) car j’ai déjà un filtre Penguin, pas la peine d’aggraver mon cas !

    Kalagan - 12 septembre 2014 reply

    Salut Marie-Eve et bienvenue sur Instinct Blogueur.
    Tant que tu mets les liens en nofollow, tu peux faire autant d’articles et de liens sponsorisés que tu le souhaites (mais est-ce que cela va plaire aux lecteurs ?) . Faut juste le faire comprendre aux annonceurs, qui forcément, proposeront des tarifs moins élevés :-(

  • Midoritech - 23 novembre 2014 reply

    Le problème est que certains des acheteurs et des vendeurs sont coupables du syndrome des yeux plus gros que le ventre, quand je vois des liens « voyance par téléphone » sur un site qui traite de programmation ( il se reconnaitra si il passe par ici ) , il y a comme un problème. Je pense qu’il est toujours possible d’acheter et de vendre des liens, tout en respectant le raisonnable, un lien acheté sur un site dans sa thématique doit être considéré comme un acte publicitaire en soit, et non pas fait pour manipuler google. Il faut donc acheter du « vrai faux lien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>